Une semaine à Naples

Sommaire

Introduction

Pour une fois la destination m’a été proposée par ma fille qui a découvert Pompei lors de son cours de latin et qui désirait la voir « en vrai ». Etant moi-même passionné de Rome antique, j’ai dit Banco. En plus, ça ferra une excellente destination pour la Toussaint avec un peu de Soleil avant d’entrer dans l’hiver.

Par contre j’avais entendu beaucoup d’échos négatifs sur Naples et je redoutais un peu d’y passer une semaine. Finalement c’est une ville très agréable maigres quelques points négatifs. Commençons par ce qui fâche :

  • La propreté : alors oui il y a des papiers et des poubelles un peu partout dans les rues. Mais bon rien de très gênant.
  • La circulation : en général les voitures ne s’arrêtent pas aux passages piétons (quand il y en a). Il faut donc serrer les fesses et avancer d’un pas sûr et régulier. Je suis pas fan mais on n’a pas eu de problèmes particuliers. Par contre les scooters roulent très vite et n’hésitent pas à frôler les piétons, même dans les petites rues. Vaut mieux faire attention.
  • La sécurité. A part autour de la gare le soir, la ville est plutôt rassurante et on s’y sent bien.

Les points positifs :

  • Il fait beau même en novembre
  • La ville est très belle, même avec son côté un peu délabré. Pas d’horribles immeubles modernes dans le centre comme très souvent en France
  • Les ruines de Pompei et Herculanum facilement accessibles et topissimes
  • Des ferries vers les îles dont Capri
  • Des restaurants excellents et très bons marchés

Le vol

Ryanair – Paris Beauvais -> Naples

Aller : 29/10/2022, départ 20h15 -> arrivée 22h30 (1h15) / 29,79 € par personne

Retour : 06/11/2022, départ 17h30 -> arrivée 19h55 (1h25) / 91,99 € par personne

Seulement petit bagage en cabine

Réservation des sièges : 4 x 4€ (pour être assis ensemble, sinon sièges aléatoires)

Total : 259,56 € pour 2 personnes

Le logement

Airbnb

Du 29/10/2022 au 06/11/2022 (8 nuits) – 469,43 €

Supplément arrivée tardive : 15 €

Logement entier, 1 chambre avec lit double + lit simple

Grand salon avec canapé, TV, table à manger, cuisine équipée

Salle de bain avec toilette, douche, lavabo et bidet

Total : 484,43 €

Jour 1 : arrivée à Naples

Au maximum j’essaie d’éviter les vols en soirée (arrivée 22h30) mais là je n’ai pas eu le choix. On se rattrapera sur le vol retour !

Pour rejoindre le centre ville, il y a un bus spécial « Alibus Airport Bus » qui rejoint le centre ville pour 5 € (achat possible dans le bus). Le bus rejoint la gare centrale en 15 minutes et le port en 35 minutes. Quand j’y étais, il fonctionnait tous les jours de 5h30 à 00h00.

Pour avoir les informations à jour, le mieux est de consulter le site officiel, un peu vieillot mais qui contient toutes les informations et vous permet d’acheter votre billet à l’avance si vous le souhaitez. Il y a même un petit GIF pour vous permettre de trouver rapidement l’arrêt de bus depuis l’aéroport.

Il y a aussi des taxis qui vous permettent de rejoindre le centre ville pour une vingtaine d’euros (tarif fixe).

D’habitude j’opte pour le bus, mais vu l’arrivée tardive et la mauvaise réputation du quartier de la gare, j’ai préféré trouver une autre solution. Par chance j’ai pu négocier avec le propriétaire de l’appartement qui a bien voulu venir me chercher à l’aéroport.

Jour 2 : visite du centre historique de Naples

Vu l’arrivée tardive, j’ai préféré consacrer la première journée à des visites dans Naples.

De l’appartement, j’ai rejoins le centre historique via la Spaccanapoli, l’une des artères les plus animées et les plus jolies de la ville.

Arrivée sur la piazza del Gesù Nuovo et visite de l’église baroque du même nom, l’une des plus belles de la ville (visite gratuite).

A quelques pas de là, vous trouverez la basilique Santa Chiara (entrée gratuite). Celle-ci a été en partie détruite pendant la seconde guerre mondiale et reconstruite dans ses formes gothiques d’origine. Cela fait un contraste saisissant avec le style baroque de l’église du Gesù Nuovo. Derrière l’église, vous pouvez accéder à une zone payante constituée d’un cloitre, d’un musée et d’une aire archéologique. Quand j’y suis passé, la queue pour accéder à cette aire était impressionnante et j’ai préféré revenir plus tard.

Non loin de là, vous trouverez la Galleria Umberto I, une galerie marchande qui vaut surtout pour son architecture.

Après tous ces détours, j’ai pu accéder au but principal de la journée, c’est à dire la Piazza del Plebiscito, place du plébiscite en français, l’une des principales places de la ville. Sur cette place se trouvent la Basilique San Francesco di Paola, dans le style du panthéon de Rome (visite gratuite) ainsi que le palais royal, que j’ai visité après une pause pizza 🙂 Petit aparté sur les pizzas : on trouve partout des pizzerias excellentes et peu chères et j’en ai bien profité.

Après la pause déjeuner, visite du palais royal de Naples. Pour les détails historiques, je vous renvoie vers la page wikipedia et le site officiel. Tarif plein: 10€, 18-25 ans : 2€, -18 ans gratuit. Vous pouvez vérifier les tarifs et acheter vos billets à l’avance sur la billetterie officielle. Personnellement j’ai acheté mes billets sur place sans trop d’attente. J’ai beaucoup apprécié la visite avec audioguide (4 €). Comptez une bonne heure.

Jour 3 : Pompei

Pour ce 3ème jour, direction le but principal de ce voyage : la cité antique de Pompei. Je pense que ça fait partie des sites à voir au moins une fois dans sa vie.

Pour rejoindre la ville, vous pouvez prendre le train Circumvesuviana qui part de la gare centrale de Naples (Napoli Garibaldi). Si vous le pouvez, le mieux est de le prendre à l’arrêt précédent (Napoli Porta Nolana) afin d’éviter l’affluence et d’avoir une place assise. Le trajet dure environ 40 minutes jusqu’à la station « Pompei Scavi – Villa dei Misteri ».

Vous trouverez toutes les informations (horaires, billets) sur le site de la compagnie EAV qui gère ce train, ligne « Napoli – Pompei – Sorento ». Le tarif est de 6 € l’aller retour. Vous trouverez les horaires ici. Attention les catégories « EXP » désignent le « Campania Express« , qui va plus vite mais coute aussi plus cher (25€ per personne l’aller retour). Attention, de ne pas prendre ces trains si vous avez un billet normal.

Personnellement j’ai pris un billet normal que j’ai acheté à la gare centrale (suivre les panneaux Circumvesuviana pour accéder aux guichets et aux trains) mais j’ai du faire l’aller et le retour debout (je ne connaissais pas encore l’astuce de l’arrêt Napoli Porta Nolana).

Pour les tickets, vous pouvez les prendre à l’avance sur la billetterie officielle. Tarif : 16 € (tarif plein), 3,50 € pour les 18/25 ans et gratuit en dessous de 18 ans. Si vous les prenez sur place, vous paierez 1,50 € sur les tickets mais devrez faire la queue. Attention aux sites non officiels qui vous vendent parfois des tickets devant être échangés avant d’accéder au site, ce qui occasionne une perte de temps. Vous trouverez sur place des guichets « audioguide ». On ne peut pas les réserver à l’avance (ou alors j’ai pas trouvé). Ils sont plutôt bien faits et intéressants.

Pour les horaires de visite, le mieux est de se référer au site officiel. Les horaires vont de 9h à 17h ou 19h selon les saisons, le site n’étant majoritairement pas éclairé.

Pour le midi, vous pouvez acheter sur place. Personnellement j’ai préféré emmener mon sandwich car il est possible de pic-niquer sur place.

Le site en lui-même est conforme à l’idée que l’on peut s’en faire : magnifique. C’est un plaisir incroyable de se balader dans les rues d’une cité antique et je n’ai pas eu de trop d’une journée entière pour en profiter. Le site est d’ailleurs très étendu et il vaut mieux arriver tôt pour en profiter.

Un plan vois est remis à l’accueil et il est conseillé de se concentrer sur les zones VII, VIII et I (je rajouterais aussi le II).

Quelques photos valent mieux que de longs discours.

Jour 4 : Capri